La Knesset a approuvé lundi une augmentation de 1 milliard de shekels (soit près de 213 millions d’euros) de prestations pour les survivants de la Shoah.

Le nouveau programme d’avantages sociaux, intitulé « Le Plan national pour aider les survivants de la Shoah » a été lancé par le ministre des Finances Yair Lapid et le ministre des Affaires sociales Meir Cohen. Il a passé plusieurs lectures à la Knesset lundi avant d’être inscrit dans la loi. Ce plan a pour but d’augmenter les allocations et de simplifier la bureaucratie pour quelques 200 000 survivants à travers de nombreux programmes gouvernementaux.

L’adoption de la loi montre aux survivants qu’ils « ne sont pas oubliés » a déclaré Lapid après que l’initiative ait été approuvée. Il a ajouté que l’augmentation des prestations ne constituait pas seulement une nouvelle législation, mais aussi et surtout un moyen de corriger une « erreur historique » [les plans précédents donnant droit à ces allocations étaient bureaucratiques et comportaient beaucoup d’incohérences] et un « changement d’attitude ».

En plus des avantages financiers supplémentaires, le projet de loi « simplifiera la bureaucratie qui était infligée à ces survivants de l’Holocauste pour faire valoir leurs droits», a déclaré Lapid.

« Cela ne résoudra pas tous les problèmes, il ne permettra pas de compenser les années perdues, mais ce soir, les survivants de l’Holocauste savent que nous sommes là pour eux » a fait valoir le ministre des Finances.