Le gouvernement israélien dépensera la moitié de l’argent donné par les Etats-Unis pour le Dôme de fer, le système de défense aérienne mobile contre les missiles, là-bas.

Israël paiera les entrepreneurs américains à hauteur de 30 % des 176 millions de dollars alloués pour la construction du système israélien d’interception de missiles pour l’année fiscale à venir, et 55 % pour l’année suivante, contre 3 % auparavant, selon Bloomberg News, citant un rapport de l’Agence américaine de la défense antimissile au Congrès.

« En vertu de cet accord, les États-Unis se concentrent sur la maximisation de l’activité économique aux États-Unis, tout en s’assurant que les besoins en sécurité d’Israël sont remplis », explique un rapport datant du 2 avril l’agence de défense antimissile, selon Bloomberg mercredi.

« Ce nouvel accord établit un meilleur équilibre pour les deux parties et devrait servir de modèle pour l’avenir ».

Le Congrès a voté 703 000 000 dollars d’aide depuis 2011 pour les dépenses d’Israël sur le Dôme de fer.

L’accord avec Israël contient une disposition qui permettrait à une partie la production de revenir au Rafael Defense Advanced Systems Ltd basé à Haifa si le coût américain dépasse de 5 % le coût de la production en Israël.

Les premiers contrats devraient être attribués en juillet.

Le Dôme de fer a intercepté environ 400 tirs de roquettes (soit 85 %) sur Israël depuis la bande de Gaza au cours des huit jours de combats en 2012.