Le rédacteur en chef d’un site néo-nazi a écrit mercredi qu’une marche anti-juive prévue dans une ville du Montana a été reportée, faute d’autorisation de la part des autorités.

« La ville de Whitefish n’ayant pas autorisé la marche prévue, nous avons décidé de la reporter », a écrit Andrew Anglin sur le site d’un mouvement de suprémacisme blanc, Daily Stormer.

Anglin a déclaré que « 200 skinhead nazis de la droite alternative » du Royaume Uni, de Suisse, de France et de Grèce devaient être présents, ainsi qu’un membre de la branche armée du groupe terroriste palestinien du Hamas, qui parlera « de la menace internationale que représentent les juifs ».

Prévue pour le 15 janvier, la marche a été reportée pour coïncider avec la journée dédiée à Martin Luther King Jr, le 16 janvier. Anglin affirme désormais qu’elle serait à nouveau reportée « probablement pour courant février, et la marche sera plus importante, avec plus d’armes et d’invités spéciaux que prévu ».

Certains doutent de la capacité d’Anglin à organiser un rassemblement. The Forward a indiqué qu’il « a mené plusieurs campagnes en ligne au cours des dernières années, mais n’a jamais organisé de rassemblement d’une telle ampleur ».

Whitefish, dans l’État du Montana, héberge le chef du mouvement de suprémacisme blanc Richard Spencer et président du National Policy Institute de la droite alternative. Il a également douté de la tenue de cette marche, qu’il a qualifiée de plaisanterie, selon ABC-FOX Montana, sans pour autant la condamner.

Andrew Anglin, qui dirige le site internet néonazi The Daily Stormer, avec un chapeau pro-Donald Trump après avoir apporté officiellement son soutien au candidat républicain. (Crédit : BFG101/CC BY SA 4.0/Wikipedia)

Andrew Anglin, qui dirige le site internet néonazi The Daily Stormer, avec un chapeau pro-Donald Trump après avoir apporté officiellement son soutien au candidat républicain. (Crédit : BFG101/CC BY SA 4.0/Wikipedia)

Anglin a accusé une « ruse des jufis », mais il semblerait qu’il n’ait pas rempli les documents adéquats.

The Forward s’est entretenu avec Vanice Woodbeck, greffière adjoint à Whitefish, qui a déclaré qu’ils ont reçu le formulaire d’Anglin lundi matin. Elle a affirmé qu’il n’avait pas correctement rempli le formulaire.

Dimanche, un rassemblement a eu lieu dans la ville, parrainé par l’organisation Love Not Hate. Le Daily Stormer a accusé l’organisation d’avoir menacé la mère de Richard Spencer, qui vit dans la même ville.

Plusieurs centaines de personnes ont assisté au rassemblement – annoncé comme une fête de voisinage – malgré le mercure en dessous du zéro. Durant le rassemblement, des dirigeants de la ville, des personnalités religieuses, des chanteurs et des orateurs ont pris la parole, selon l’article.

« C’est une communauté dans laquelle on entend des voix d’amour et de tolérance, bien plus nombreuses que ceux qui s’élèvent en faveur de la haine et du sectarisme », a déclaré Jessica Loti Leferrier, organisatrice du rassemblement Love Not Hate à la station de radio Montana Public.

Environ 100 familles juives habitent à Whitefish et dans la ville voisine de Kalispell, dans la vallée de Flathead.

Les représentants politiques et spirituels du Montana ont publié des communiqués en soutien à la communauté juive de Whitefish.

Whitefish compte environ 6 000 habitants permanents et accueille une station de ski sur Big Moutain appelé Whitefish Mountain Resort.