La marine italienne a annoncé mardi avoir sauvé quelque 600 migrants syriens, palestiniens et érythréens, dont 62 mineurs, qui traversaient la Méditerranée à bord de deux embarcations surchargées.

La frégate italienne Grecale a mis en sécurité 323 Syriens et Palestiniens tard lundi soir, après avoir aider à secourir 273 autres migrants venus d’Erythrée qui ont été placés à bord de la corvette Sfinge (le Sphynx), a indiqué la marine dans un communiqué.

Les migrants, parmi lesquels 103 femmes, avaient été repérés par un avion qui patrouillait au dessus de la Méditerranée dans le cadre de l’opération « Mare nostrum ».

Cette dernière avait été lancée à l’automne dernier par les autorités italiennes afin d’éviter d’autres drames après le naufrage de deux navires qui avait fait des centaines de morts en octobre.

Depuis le lancement de l’opération, la marine a mené 76 missions, sauvant 10 134 migrants, dont 1 019 mineurs, tous à bord d’embarcations de fortune.

En janvier 2014, 2 156 migrants sont arrivés sur les rivages de l’Italie, dix fois plus qu’en janvier 2013 (217). Deux migrants ont été retrouvés morts en février à bord du bateau qui les transportait.

Selon des organisations d’aide aux immigrés, entre 17 000 et 20 000 migrants ont trouvé la mort en tentant d’atteindre l’Europe par la mer au cours des vingt dernières années.