La mère de Daniel Tragerman, 4 ans, tué par un obus de mortier tiré depuis Gaza vendredi, a déclaré samedi que la famille s’apprêtait à quitter le domicile pour des zones plus sûres lorsque l’attaque a eu lieu.

Gila Tragerman raconte que l’explosion d’un obus dans leur kibboutz, Nahal Oz, quelque temps auparavant, avait convaincu la famille de partir s’installer chez ses parents à Kiryat Ono, près de Tel Aviv.

« Les valises étaient déjà empaquetées, » dit-elle. « Une minute avant l’explosion, je suis sortie pour prendre le porte-bébé d’Uri (son jeune fils) près de la corde à linge et j’ai rencontré le voisin. Je lui ai demandé s’ils partaient et lui ai dit que nous quittions maintenant. Je suis rentrée et la sirène Alerte Rouge s’est déclenchée. »

« Les enfants jouaient dans une tente à l’intérieur de la maison, et seulement trois secondes se sont écoulées avant l’explosion. Nous n’avons pas eu le temps d’emmener les enfants dans la chambre forte. »

Gila raconte que son fils Daniel était très discipliné au retentissement des sirènes.

« Il se précipitait toujours dans la chambre forte », dit-elle. « Dès le déclenchement de l’alarme, il savait quoi faire et où aller. Quand tout le monde avait gagné l’abri, Daniel disait ‘là, on est tous en sécurité’ ».
Tragerman raconte que son fils, était « beau, intelligent, un garçon sensible. Si doux… Nous aurions voulu le voir grandir avec ses frères et se réaliser ».

Daniel a été tué vendredi après-midi quand un obus de mortier tiré de la bande de Gaza a explosé devant le domicile de sa famille du kibboutz Nahal Oz dans la région de Shaar Haneguev. La famille – ses parents et ses frères et sœurs – se trouvaient tous à la maison à ce moment-là. Il a été tué par des éclats d’obus.

Un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que l’obus fatal a été tiré des environs d’une école servant d’abri pour les réfugiés palestiniens. Le Hamas a revendiqué le tir.

Daniel est le premier enfant israélien tué dans le conflit israélo-Hamas en cours. Sa mort porte le nombre de victimes depuis l’opération israélienne Bordure protectrice déclenchée le 8 juillet à 68.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le Hamas payera un « prix fort » pour ce meurtre. Dans un appel téléphonique au dirigeant du conseil local de Shaar Hanegev, Alon Shuster, Netanyahu a déclaré que Tsahal et le Shin Bet intensifieraient leurs opérations contre le Hamas et les autres groupes terroristes de Gaza jusqu’à rétablir un calme de longue durée sur Israël.

Tragerman a été inhumé à 9 h dimanche au cimetière Hevel Shalom dans le Conseil régional d’Eshkol au nord du Néguev.