La mère angoissée d’un des adolescents israéliens dont l’enlèvement est attribué au Hamas s’est exprimée vendredi sur CNN et a demandé l’assistance du monde pour ramener les trois jeunes chez eux.

Rachel Frankel a déclaré à la chaîne américaine d’informations que quiconque qui l’entend doit faire tout son possible  pour amener les adolescents à la maison. « Ce sont de jeunes garçons, ils doivent être ramenés à leur famille », a-t-elle déclaré.

« Toute personne honnête ferait tout ce qu’elle peut pour les récupérer » a-t-elle encore affirmé.

Frankel a révélé peu de choses sur ce que les autorités israéliennes lui avaient dit sur la façon de retrouver son fils, Naftali, et ses amis Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach. Elle a cependant affirmé qu’elle était convaincue qu’ils étaient en vie.

« Je sais que tout le monde travaille sur l’hypothèse qu’ils sont vivants, et qu’ils ont de bonnes raisons de croire qu’ils sont en vie », a déclaré Rachel Frankel.

Elle a qualifié l’appel téléphonique fait par l’un des garçons à 22h22 le soir de l’enlèvement « d’acte très courageux », mais a dit que la censure interdit la publication du contenu de la bande.

Selon Ben Wedeman de CNN, l’armée israélienne n’a été informée de cet appel téléphonique que près de sept heures plus tard et lui a demandé ce qu’elle avait à dire au sujet de l’écart de temps.

« Je ne peux pas parler de cela, je veux juste retrouver les garçons, » dit-elle. « Les professionnels font tout ce qu’ils peuvent. »

Frankel a décrit sa situation comme « surréaliste » et difficile. « Nous ne dormons pas beaucoup, nous ne mangeons pas beaucoup, » dit-elle, ajoutant que s’occuper de ses autres enfants lui permet de rester saine d’esprit.

Décrivant son fils disparu, Frankel a dit que Naftali a « un sens très cynique de l’humour. Il aime le basket-ball, il aime jouer de la guitare. Il est un bon élève, une combinaison de sérieux et de plaisir. C’est mon garçon ».