La mère de l’homme palestinien à l’origine de l’attaque terroriste de mercredi contre un arrêt de tramway à Jérusalem, qui a tué une petite fille de trois mois et a blessé huit autres personnes, a déclaré jeudi soir qu’elle comprenait la souffrance de la mère de l’enfant. Chaya Zissel Braun a été tuée dans l’attaque et ses parents étaient parmi les blessés.

« Je ressens sa douleur, je suis une mère après tout », a déclaré Inas Sharif, âgée de 42 ans. « Je ne souhaite à aucune autre mère de perdre un enfant ».

Sharif a déclaré qu’elle luttait pour accepter les événements des dernières 24 heures au cours desquelles son fils, Abdel Rahman al-Shaludi, âgé de 21 ans, a lancé sa voiture à pleine vitesse contre un groupe de piétons dans ce que la police a décrit comme une « attaque terroriste » avec tentative de fuite.

Après que la voiture se soit arrêtée, Shaludi a essayé de fuir mais a été touché par la police. Il a succombé à ses blessures à l’hôpital.

D’après les premières informations, on citait Sharif comme ayant déclaré que l’incident était un accident de voiture et que son fils avait été tué « de sang froid », une opinion soutenue par de nombreux autres résidents de Jérusalem Est. Jeudi soir pourtant, elle a exprimé des doutes.

« Je ne peux pas dire si c’était fait exprès ou si c’était un simple accident », a-t-elle déclaré aux journalistes à sa maison de Silwan, à Jérusalem Est, où elle habite avec son mari et ses quatre autres enfants.

« Si c’était vraiment une attaque, pourquoi n’avait-t-il pas d’explosifs dans sa voiture, ou même juste des cocktails Molotov ? », a-t-elle déclaré en servant du café et des dattes à des femmes venues présenter leur condoléances alors que des hommes se réunissaient dehors dans une tente traditionnelle de deuil.