Depuis les attentats de janvier, la fréquentation est en chute libre dans ce restaurant cacher des Buttes Chaumont.

Dans un reportage réalisé par iTélé, Frédéric Meimoun, associé du restaurant, explique que la baisse équivaut à 50 % du chiffre d’affaires. « Les gens ne venaient plus manger au restaurant, ne sortaient plus faire leurs courses. »

Le 19e est pourtant un quartier de la capitale où la communauté juive est installée depuis des décennies. Aujourd’hui, les anciennes générations témoignent d’un changement de mentalité.

« J’étais dans une école laïque, il n’y avait aucun souci. Maintenant je ne me vois pas mettre mes enfants dans une école autre que juive même si cela a un coût énorme », confie une cliente du restaurant.

Face à la situation, certains sont partis en Israël. Une option que beaucoup préféreraient éviter.

« C’est compliqué parce que la France est notre pays. Nous sommes des enfants d’immigrés mais nous n’avons vécu qu’en France. Cependant nous nous sentons poussés vers la sortie avec tout ce qui se passe. »