La police a déclaré que la sécurité laxiste permet en partie d’expliquer pourquoi une attaque terroriste a pu avoir lieu jeudi dans un supermarché en Cisjordanie et semblait avoir l’intention de faire du magasin un exemple pour faire pression sur d’autres commerces pour les pousser à accroître leur vigilance.

Les enquêteurs ont découvert que les deux adolescents palestiniens qui ont poignardé le soldat israélien en permission, Tuvia Yanai Weissman, 21 ans, à mort et grièvement blessé un autre homme de 36 ans ont été en mesure d’apporter des couteaux dans le magasin sans être inspectés par l’agent de sécurité à l’entrée.

Les responsables ont déclaré le magasin – une branche de la chaîne Rami Levy – serait fermé jusqu’à ce que les failles évidentes de la sécurité soient corrigées. La chaîne pourrait également faire face à une fermeture forcée de l’ensemble de ses magasins en Cisjordanie à moins que la sécurité ne soit renforcée dans tous les domaines.

Un responsable de la police a déclaré à la Deuxième chaîne que la décision était essentiellement un moyen de dissuasion pour d’autres entreprises.

Le magnat israélien Rami Levy, propriétaire d'une chaîne de supermarché (Crédit : Yossi Zamir / Flash90)

Le magnat israélien Rami Levy, propriétaire d’une chaîne de supermarché (Crédit : Yossi Zamir / Flash90)

« Les agents de sécurité ne sont pas postés à l’entrée pour faire de la figuration », a dénoncé le responsable anonyme. « Leur travail est juste de faire cela : prévenir une attaque ».

L’attaque a eu lieu dans un supermarché dans la zone industrielle de Shaar Binyamin, situé au sud-est de Ramallah en Cisjordanie. Le supermarché a été le théâtre de plusieurs attaques palestiniennes ces derniers mois.

[mappress mapid= »4533″][mappress mapid= »4533″]

Weissman a été hospitalisé à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem dans un état critique, où les médecins ont constaté le décès, après que les médecins se soient battus pour le sauver. La seconde victime, 36 ans, a été admise à l’hôpital Hadassah, dans le quartier du mont Scopus à Jérusalem dans un état grave.

Le président Reuven Rivlin a cherché à «  réconforter » les familles des victimes jeudi soir.

Reuven Rivlin adresse ses voeux pour Hanoukka (Crédit : capture d'écran YouTube)

Reuven Rivlin adresse ses voeux pour Hanoukka (Crédit : capture d’écran YouTube)

« Un homme revient de sa journée de travail, s’arrête en chemin pour acheter des provisions pour Shabbat, et est enlevé à jamais par les cruels meurtriers. Nous allons rester forts et réagir avec fermeté pour rétablir le calme et la normalité de la vie de nos citoyens partout. Nous allons vaincre le terrorisme, » a déclaré le président israélien, Reuven Rivlin.

Le ministre des Transports, Yisrael Katz, a profité de cette occasion pour fustiger le chef d’état-major de Tsahal, le général Gadi Eizenkot, pour ses commentaires de mercredi dans lesquels il a affirmé que les soldats devraient éviter de vider leurs chargeurs sur les attaquants mineurs qui ne représentent pas nécessairement une menace mortelle.

« Je souhaite que les déclarations faites par le chef d’état-major, que j’apprécie et que je tiens en haute estime, contre les tirs automatiques sur les mineurs, n’aient été pas mal interprétées, conduisant à hésiter en mettant ainsi en danger des vies », a-t-il dit.

« Les limites et les codes sont clairs mais les terroristes ne doivent pas être maintenus en vie en mettant en danger des vies juives ».

Les terroristes palestiniens ont été neutralisés par un civil armé après avoir poignardé les deux victimes, et ont été grièvement blessés. C’étaient des garçons de 14 ans originaires de Beitunia près de Ramallah, selon les rapports palestiniens.

La Dixième chaîne a rapporté que les terroristes ont tourné autour du supermarché pendant environ 20 minutes à la recherche de victimes avant d’attaquer. La chaîne a parlé avec le civil, qui a requis l’anonymat, qui a déclaré qu’il a ouvert le feu sur les terroristes. Le civil, qui portait une arme à feu, a dit qu’il était à l’intérieur d’une zone de prière près du supermarché et peu de temps après que les services ont commencé, il a entendu des cris, est sorti et a tiré sur les terroristes.

Le supermarché est situé dans une zone industrielle fréquentée par des résidents d’implantation israéliens ainsi que des Palestiniens. Plusieurs attaques ont eu lieu la-bas ces derniers mois.

Depuis le 1er octobre, 30 Israéliens ont été tués par des Palestiniens dans des attaques au couteau, des attaques à la voiture bélier, et des fusillades. Dans le même temps, plus de 160 Palestiniens ont été tués, environ 115 d’entre eux en menant des attaques, et d’autres au cours des affrontements et de violentes manifestations.

Juda Ari Gross a contribué à cet article.