La police israélienne a arrêté un garçon palestinien de six ans et son frère aîné de 12 ans à Jérusalem-Est, mardi soir, car ils étaient soupçonnés d’avoir lancé des pierres sur un bus, a annoncé Haaretz mercredi.

Selon l’article, les parents, des résidents de Wadi Joz, n’ont pas été autorisés à le voir et n’ont pu le ramener à la maison qu’au milieu de la nuit, huit heures après avoir été arrêté.

Haaretz a indiqué que la police a interrogé le petit garçon et lui a demandé s’il voulait devenir un « chahid », un martyr.

Les deux mineurs ont été maintenus séparés dans le parking du quartier général de la police nationale, selon l’article, et ont ensuite été emmenés au poste de police Shalem. Le garçon de 6 ans a été libéré aux alentours de 3h30 du matin.

L’adolescent de 12 ans a été présenté devant un juge pour que la police obtienne une extension de sa détention mercredi mais a été libéré sous certaines restrictions.

La police a indiqué à Haaretz que les deux mineurs ont été surpris en train de jeter des pierres sur un bus et ont été « immédiatement retirés de la zone pour éviter qu’ils ne perturbent la paix ».

Selon l’article, la police a ajouté que les parents ont été appelés à l’établissement où leurs enfants étaient gardés et « après [l’] enquête, le mineur en dessous de l’âge de la responsabilité pénale a été relâchée et un rapport a été déposé auprès des autorités de l’assistance publique ».

Selon la loi israélienne, les enfants de moins de 12 ans sont en dessous de l’âge de la responsabilité pénale et ne peuvent être arrêtés ou détenus.