La Police des Frontières d’Israël a déclaré que ses forces avaient contrecarré une attaque au poignard à Jérusalem jeudi.

Le désarmement et l’arrestation d’un Palestinien armé d’un couteau se sont déroulés à un passage près de la capitale.

Les soupçons des troupes se sont éveillés quand un jeune homme palestinien s’est approché du passage et a refusé d’obéir à l’ordre de s’arrêter, selon un communiqué publié par la police des frontières.

L’homme a sorti un couteau et s’est arrêté de marcher qu’une fois que les forces ont pointé leurs armes sur lui. Il a été fouillé, arrêté et transféré pour interrogatoire, a indiqué la police, ajoutant que l’interrogatoire initial a révélé qu’il avait prévu une attaque au coup de couteau à Jérusalem.

« Il ne fait aucun doute que la réponse rapide [des forces] a empêché une pire situation d’arriver », a déclaré le commandant du bataillon nord de la police de Jérusalem de la frontière, le surintendant en chef Golan Sharoni.

Israël a vu une recrudescence des attaques contre les forces de sécurité et des civils au cours des dernières semaines, un certain nombre d’entre elles ont été fatales.

La semaine dernière, Malachy Moshe Rosenfeld, 25 ans, de l’implantation cisjordanienne de Kohav Hashahar a été tué lorsque la voiture dans laquelle il voyageait avec des amis a été visée par les tirs d’un Palestinien près de Shvut Rahel, au nord de Ramallah.

Plus tôt cette même semaine, un Palestinien a poignardé et grièvement blessé un agent de la police des frontières près de la porte de Damas à Jérusalem. L’attaquant a été arrêté après avoir été maîtrisé par un tir.

Le mois dernier, un attaquant palestinien a été tué par des soldats de Tsahal après avoir ouvert le feu sur les troupes israéliennes à un point de contrôle en Cisjordanie. Aucun soldat n’a été blessé dans l’attaque.

Le 19 juin, un homme israélien de 25 ans, Danny Gonen, est mort après avoir été abattu près de l’implantation de Dolev, au nord-ouest de Jérusalem.