Un résident de Bnei Brak très malchanceux a pu soupirer de soulagement après que la police a annoncé dans un journal local qu’une liasse de billets d’une valeur de 10 000 dollars avait été retrouvée.

Selon un communiqué de la police, un employé de la compagnie de bus Afikim s’est rendu au poste de police de Ramat Gan jeudi dernier, et a remis aux agents une liasse de dollars américains attachés par un élastique en caoutchouc.

« La police de Tel Aviv a reçu 10 000 dollars oubliés par un passager ultra-orthodoxe de la part d’un chauffeur de bus arabe originaire de Beit Hanina » à Jérusalem Est, a précisé une porte-parole de la police, Luba Samri.

La liasse, a expliqué l’employé, a été retrouvé par un chauffeur mercredi dernier sur la ligne 422, qui relie Jérusalem à Bnei Brak.

Le chauffeur, Ramadan Jamjoum, a précisé à l’AFP que l’argent se trouvait dans un paquet et qu’il était tombé d’un sac du passager.

An Afikim bus in the West Bank town of Ariel (photo credit: CC BY-SA, by Ori, Wikimedia Commons)

Un bus de la compagnie Afikim. Illustration. (Crédit : Ori/CC BY-SA/Wikimedia Commons)

« Je l’ai prévenu mais il ne m’a pas entendu car il était au téléphone. J’ai ensuite informé la compagnie pour laquelle je travaille et j’ai rendu l’argent », a-t-il raconté.

« Cet argent ne m’a pas tenté, il était de mon devoir moral et religieux au nom de mon Dieu et de mon travail de restituer cet argent », a ajouté ce Palestinien de 35 ans.

Il n’a reçu aucune récompense et a dû se contenter d’un satisfecit sous forme d’un certificat de la part de la compagnie qui l’emploie.

Le policier a placé la liasse de billets dans le coffre-fort du poste. Le responsable des objets trouvés, le sergent major Nissan Dayan, a ensuite communiqué au journal de Bnei Brak cette découverte.

L’annonce a été publiée mardi matin, indiquant qu’ « une importante somme d’argent » a été oubliée par un passager ultra-orthodoxe qui voyageait de Jérusalem à Bnei Brak sur la ligne 422 mercredi soir, et qu’elle « n’avait pas encore été réclamée. »

Au bout de quelques heures, un homme de Bnei Brak a pris contact avec la police et a donné aux policiers des détails précis, permettant de l’identifier comme le propriétaire de la liasse de billets.

Il devait venir récupérer l’argent mercredi.