Des informations accablantes provenant des enquêtes en cours sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu continuaient de paraître mardi. La police a annoncé avoir saisi des heures de négociations enregistrées entre le Premier ministre et un magnat des médias pour un accord de réciprocité. Ces enregistrements prouveraient, entre autres choses, que Netanyahu est à l’origine des rencontres illicites.

La police est en possession de deux cassettes, contenant chacune des heures de conversation entre Netanyahu et le rédacteur en chef du Yedioth Ahronoth, Arnon Moses, enregistrées à de multiples occasions, a annoncé Haaretz.

L’accord proposé, qui n’a jamais été mis en place, aurait vu le Premier ministre travailler à la réduction du la circulation du quotidien Israël Hayom, le plus grand concurrent du Yedioth, en échange d’une couverture plus favorable à Netanyahu dans Yedioth.

En plus d’être à l’origine des rendez-vous, Netanyahu aurait également ordonné à son directeur de cabinet de l’époque, Ari Harrow, de les enregistrer secrètement.

Dans une autre affaire, la police a saisi des reçus pour des cadeaux d’une valeur de 400 000 dollars donnés pendant des années à Netanyahu par le producteur de cinéma israélien Arnon Milchan , a annoncé lundi soir la Dixième chaîne. Les reçus auraient été saisis pendant une perquisition des bureaux de Milchan à Ramat Gan.

Mariah Carey se promène main dans la main avec son partenaire, l'homme d'affaires australien James Packer, à Capri, en Italie, en juin 2015. (Capture d'écran: YouTube)

Mariah Carey se promène main dans la main avec son partenaire, l’homme d’affaires australien James Packer, à Capri, en Italie, en juin 2015. (Capture d’écran: YouTube)

Dimanche, la Dixième chaîne avait également annoncé qu’en plus de Milchan, le milliardaire australien James Packer avait lui aussi payé des repas au couple Netanyahu à leur résidence privée de Césarée, ainsi que des cigares et du champagne. Packer et Milchan sont amis et ont des intérêts commerciaux communs.

Netanyahu devrait affirmer avoir ordonné à Harow d’enregistrer les rendez-vous par crainte que Moses ne tente de le faire chanter. Netanyahu a initié le contact avec Mozes pour tenter de ne pas faire paraître un article sur son fils Yair, selon les médias.

Les enregistrements ont été découverts par la police au domicile de Harow pendant une enquête distincte sur des suspicions de fabrication de faux par Harow dans la vente d’une entreprise de conseils qu’il possédait. Harow, qui a dirigé le bureau du Premier ministre de 2014 à début 2015, devrait être inculpé dans les prochaines semaines, a annoncé jeudi Haaretz.

Un porte-parole du procureur a déclaré jeudi au Times of Israël que la décision finale sur l’inculpation n’avait pas encore été prise car l’enquête n’était pas terminée.

Selon Haaretz, Harow sera probablement inculpé de fraude et d’abus de confiance. Une source policière a déclaré au quotidien que l’affaire était « sérieuse et soutenue par les preuves. »