La télévision norvégienne a annoncé lundi que l’idée d’une ‘chaîne humaine’ musulmane au Danemark a été rejetée par la police danoise.

Selon le site de la chaîne norvégienne TV 2, un groupe de jeunes musulmans ont tenté d’organiser un événement de coexistence intercommunautaire entre juifs et musulmans, comme cela a été le cas à Oslo samedi dernier. Près de 1 300 musulmans et juifs norvégiens ont participé à une « chaîne de la paix » à la synagogue Berstien à Oslo.

« Je trouve que c’est horrible que les Juifs soient aussi effrayés et je comprends très bien pourquoi ils ont peur. Je suis surpris qu’on les menace », s’était étonné l’un des organisateurs, Niddal El-Jabri lors de son interview sur la chaîne TV 2.

D’après la chaîne TV 2, la police de Copenhague n’a pas autorisé le rassemblement pour des raisons de sécurité.

« Nous avons choisi de l’interdire en raison de l’appréciation de la situation sécuritaire que nous connaissons actuellement », a déclaré le porte-parole de la police de Copenhague, Mads Jensen à TV 2.

La chaîne de la paix a été organisée en réponse à l’attaque terroriste du 14 février au cours de laquelle un homme islamiste a tué deux personnes, dont un gardien à l’extérieur d’une synagogue de Copenhague.

Avant l’attaque, les Juifs en Europe de l’ouest avait tiré la sonnette d’alarme au sujet de l’inquiétante augmentation de l’antisémitisme en Europe.

Le père du garde de la synagogue tué, Dan Uzan, aurait déclaré que l’événement d’Oslo lui aurait redonné de l’espoir et une raison de vivre, selon TV 2.

A la suite des attaques terroristes, le gouvernement danois a mis en place une série de mesures antiterroristes qui coûteront 152 millions de dollars, a annoncé une radio danoise, Danemarks Radio, vendredi.

Toujours vendredi, le ministre danois des Affaires étrangères, Martin Lidegaard, a annoncé que Copenhague accueillera une conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme avant la session d’été du parlement.

« Lorsqu’il s’agit de prévention, je suis persuadé que nous sommes des pionniers », a affirmé Lidegaard.