La police des frontières a déjoué dimanche un projet de contrebande de 9 000 œufs non marqués et non autorisés, qui devaient entrer à Jérusalem depuis la Cisjordanie.

Le minibus intercepté au checkpoint Hizme contenait 300 boîtes d’œufs qui n’ont pas été inspectés, ont été gardés en mauvaise condition et auraient pu poser, selon les autorités, de graves problèmes de santé publique.

Les œufs ont été immédiatement confisqués et détruits par les fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, selon les médias israéliens.

Le conducteur de 21 ans a été arrêté, interrogé et libéré. L’enquête préliminaire a révélé que les œufs étaient sur le point d’être vendus à différents magasins de Jérusalem.

« Certes, ce n’était pas une tentative de contrebande d’armes, mais nous savons que le trafic d’œufs menace la population », a déclaré aux médias un commandant de la police des frontières.

En juillet, 14 membres d’un réseau de contrebande d’œufs avaient été accusés d’avoir transféré plus de 10 millions d’œufs de l’Autorité palestinienne à Israël.