La police a reçu jeudi des informations sur une deuxième agression sexuelle qui impliquerait le ministre de l’Énergie et de l’Eau Silvan Shalom.

Aucune plainte officielle n’a cependant été reçue. La police ne connaissait pas l’identité de la victime, ayant reçu le témoignage de cette deuxième agression par une personne tiers.

Cette nouvelle enquête débute deux jours après la déposition de Shalom sur sa version des faits quant aux accusations d’agressions sexuelles remontant à 15 ans, d’une ancienne employée.

La police et le parquet tentent de renforcer la crédibilité des accusations contre Shalom avec les plaintes d’autres femmes, sans quoi l’affaire serait close avant la fin de la semaine en raison de la prescription des faits.

Le procureur général Yehuda Weinstein a ordonné la poursuite de l’enquête judiciaire avec les nouvelles informations reçues par la police.

Selon la Deuxième chaîne, la police aurait contacté la seconde victime potentielle, mais celle-ci aurait refusé de porter plainte.

Shalom a été interrogé mardi par la police pendant plus d’une heure, durant laquelle il a donné sa version des faits par rapport aux premières accusations. Shalom a affirmé ne pas se souvenir de l’incident en question, ni de n’avoir jamais travaillé avec la plaignante.

L’Unité nationale de la fraude, qui gère les enquêtes de corruption, a ouvert une enquête sur les revendications d’une femme qui clame avoir été agressée sexuellement ou maltraitée par Shalom il y a 15 ans, alors qu’il était ministre des Sciences, dans le premier gouvernement Netanyahu, selon la police.

Des sources proches de Shalom ont nié avec véhémence les allégations, disant qu’il ne connaissait même pas la femme en question.

« C’est un meurtre politique, je ne sais vraiment pas de quoi ils parlent. Je n’ai jamais entendu le nom de cette femme de ma vie, » aurait affirmé Shalom, selon des sources proches.

Cette affaire tombe très mal pour le ministre de l’Energie, alors que la Knesset doit élire le successeur du président Shimon Peres, dont le mandat expire le 14 juin.

Shalom, membre du parti Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, n’avait pas officiellement présenté sa candidature mais était sur le point de l’annoncer, selon les médias.