La police israélienne et l’agence de sécurité du Shin Bet ont annoncé mercredi qu’ils avaient arrété l’auteur présumé de l’attentat terroriste du 6 février au cours duquel une femme juive a été poignardée dans la ville bédouine de Rahat.

Shlomit Gonen, 65 ans, une grand-mère du kibboutz de Mishmar Haneguev, faisait des courses avec des membres de sa famille dans le marché de la ville. Elle a subi des blessures modérées au niveau de son cou pendant l’attaque et a été hospitalisée.

L’attaquant a fui, ce qui a conduit la police à lancer une chasse à l’homme et à placer des barrages routiers et des patrouilles.

Ce sont les preuves recueillies par l’équipe médico-légale sur la scène du crime qui ont conduit à l’arrestation du suspect le 10 février, ont indiqué la police et le Shin Bet.

Le suspect a été identifié comme étant un jeune de 17 ans originaire du village cisjordanien de Yatta, près de Hébron. Il a été arrêté à son domicile et a avoué à l’attaque. Il a emmené les enquêteurs sur les lieux où il a déclaré avoir abandonné le couteau utilisé pour l’agression.

Le suspect séjournait illégalement en Israël et travaillait pour une famille bédouine de Rahat au moment de l’attaque. La famille n’était pas au courant de ses actions et n’était pas liée à l’attaque, a indiqué la police.

L’attaquant avait planifié son attaque en détail, a indiqué le Shin Bet, ce qui a inclus une reconnaissance des environs du marché et avait planifié sa fuite à l’avance.

Scène de l'attaque au couteau à Rahat le 6 février 2016 (Crédit : capture d'écran YouTube)

Scène de l’attaque au couteau à Rahat le 6 février 2016 (Crédit : capture d’écran YouTube)

Le Shin Bet a précisé qu’il avait indiqué aux enquêteurs qu’il avait été influencé par les films de propagande diffusés à la télévision glorifiant les attentats terroristes, y compris ceux de la chaîne Al-Aqsa du Hamas.

Il a également participé à de violentes manifestations contre les soldats de Tsahal ces derniers mois et pendant la guerre dans la bande de Gaza à l’été 2014.

Il est entré en Israël par des trous dans la barrière de sécurité en Cisjordanie et a été aidé par des Bédouins Israéliens qui vivaient dans la région.

Les responsables ont déclaré qu’un acte d’accusation serait déposé « dans les prochains jours ».

Après l’agression, les politiciens locaux de Rahat, y compris le maire de la ville, ont condamné l’attaque et ont exhorté les forces de sécurité à attraper le terroriste le plus rapidement possible.

L’attaque au couteau a eu lieu en pleine recrudescence des attaques palestiniennes contre les Israéliens, dont certaines sont mortelles et de nombreuses attaques sont des attaques au couteau, où 28 Israéliens et trois ressortissants étrangers ont été tués.

Quelque 171 Palestiniens ont été tués, dont près des deux tiers d’entre eux en menant de attaques contre des Israéliens. Des dizaines d’autres sont morts dans des affrontements avec des soldats israéliens en Cisjordanie.