L’accès à la mosquée Al-Aqsa, dans la Vieille Ville de Jérusalem, sera limité pour la prière du vendredi a annoncé la police israélienne, après des affrontements dans la nuit à Jérusalem-Est.

Les Palestiniens de moins de 40 ans ne pourront accéder au mont du Temple, lieu de heurts chroniques, a indiqué la porte-parole de la police, Louba Samri, expliquant que cette décision avait été prise après des informations selon lesquelles des affrontements étaient attendus après la prière.

Cette interdiction intervient 36 heures après une attaque perpétrée par un Palestinien, dans laquelle un bébé israélien de 3 mois est mort. Cet attentat a généré un nouveau round de heurts à Jérusalem-Est, secouée depuis des mois par des affrontements quasi quotidiens entre Palestiniens et policiers israéliens.

Dans la nuit, deux Palestiniens ont été arrêtés dans la Vieille Ville alors qu’ils jetaient des pierres, des bouteilles et des pneus enflammés sur la police, qui a répondu avec des armes « anti-émeutes ».

Le mont du Temple, qui réunit la mosquée Al-Aqsa et le dôme du Rocher, est le troisième lieu saint de l’islam et, pour les juifs, le lieu du second Temple détruit en l’an 70 par les Romains.