La police a recommandé au procureur que l’Etat poursuive le dirigeant de l’autorité israélienne des Terrains, Benzi Liberman pour corruption dans une instance gouvernementale.

La police a indiqué qu’elle a recueilli suffisamment de preuves contre Lieberman pour le poursuivre pour des transactions immobilières illicites.

La police recommande aussi que l’ancien député Nahum Lagental soit poursuivi pour son implication dans ses infractions alléguées.

Lieberman est soupçonné d’avoir utilisé sa position pour aider à sécuriser des affaires pour une société immobilière dans laquelle il avait déjà été employé, et pour laquelle Langental est un membre du conseil d’administration.

En janvier, l’unité de lutte contre la fraude Lahav 433 avait perquisitionné les bureaux de l’Autorité israélienne des Terrains et interrogé Lieberman dans le cadre d’une enquête sur des irrégularités, une mauvaise gestion, et les conflits d’intérêts dans l’organisation. Lagenthal a également été interrogé.

L’enquête a été lancée par la police il y a plus de huit mois après avoir reçu des informations d’une source interne de l’autorité israélienne des Terrains.

Liberman est soupçonné d’avoir manipulé les fichiers de l’autorité qui étaient liés à des baux immobiliers de l’entreprise et d’autres affaires impliquant des dizaines de millions de shekels.

Les enquêteurs ont noté que l’affaire n’avait aucun lien avec l’autre grande affaire de corruption, également lié à l’Autorité israélienne des Terrains, impliquant des dizaines de fonctionnaires et des membres dirigeants du parti, d’Avigdor Liberman, Yisrael Beitenu, a indiqué la Deuxième chaîne.