La police recommande à la justice d’inculper le dirigeant islamiste Raed Saleh pour incitation à la violence, et pour soutien à une organisation illégale.

La police a déclaré que Saleh, à la tête de la branche radicale du Mouvement islamique,
a fait l’objet d’une enquête pour des commentaires parus dans les médias et sur les réseaux sociaux considérés comme « une incitation à la violence et au terrorisme et [qui montrerait] un soutien, ou l’appartenance, à un mouvement illégal ».

Saleh a purgé une peine de 9 mois l’année dernière pour incitation à la violence et au racisme en raison d’un sermon incendiaire qu’il avait fait en 2007 à Jérusalem. Il avait été auparavant emprisonné pour des faits similaires.

La police a annoncé qu’elle avait transféré le dossier au bureau du procureur.