La police pourrait préconiser rapidement l’inculpation du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour abus de confiance dans l’affaire des cadeaux luxueux qu’il aurait reçus de la part de riches hommes d’affaires, a annoncé dimanche la télévision israélienne.

Selon des informations révélées par la Deuxième chaîne et la Dixième chaîne, les enquêteurs envisageraient une inculpation dans l’une des deux enquêtes impliquant le Premier ministre dans des affaires de corruption.

Pour sa part, Netanyahu a nié toute malversation.

La relation entre Netanyahu, son épouse et le producteur de film israélien milliardaire Arnon Milchan est au cœur d’une enquête – connue sous le nom de « l’Affaire 1000 » — qui vise à déterminer si la famille Netanyahu aurait bénéficié de cadeaux inappropriés, d’une valeur totale de centaines de milliers de shekels.

Une deuxième enquête, dite de « l’Affaire 2000 », recouvre d’éventuelles négociations que Netanyahu aurait mené avec le rédacteur en chef du journal israélien le plus vendu concernant l’adoption d’une législation qui aurait permis d’entraver la distribution d’un journal concurrent en échange d’une couverture plus favorable du Premier ministre.

Le producteur hollywoodien Arnon Milchan (Crédit : capture d'écran YouTube/amitost)

Le producteur hollywoodien Arnon Milchan (Crédit : capture d’écran YouTube/amitost)

Citant une source proche des responsables du système judiciaire, la Deuxième chaîne a annoncé au sujet du dossier impliquant Milchan que « ce qui a été révélé jusqu’à présent n’est qu’une partie des éléments ».

Il y a encore « bien plus de choses qui sont entre les mains de la police en ce qui concerne les cadeaux, leur fréquence et leur valeur ».

Dimanche, le chef de la police israélienne Roni Alsheich avait indiqué que les enquêtes étaient presque terminées.