Le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch a riposté dimanche face au maire de Jérusalem, Nir Barkat, l’accusant d’agir non pas par souci pour la sécurité publique, mais plutôt sur ​​des « considérations politiques étroites », suite à une lettre dans laquelle Barkat évoque l’échec du ministre dans les tentatives visant à réprimer les émeutes dans la capitale.

« Je suis attristé par votre lettre et particulièrement préoccupé qu’elle ait été écrite sans prendre le temps de tenir une conversation avec moi à l’avance sur le sujet, » aurait écrit Aharonovitch à Barkat selon le site de nouvelles Walla.

« Au lieu de cela, vous avez rapidement publié la lettre et donné des interviews aux médias, fondées sur des considérations politiques étroites qui ne prennent même pas la sécurité des citoyens de Jérusalem en considération ».

Dans une lettre adressée au Premier ministre Benjamin Netanyahu vendredi, Barkat a soutenu que Aharonovitch avait omis de fournir les moyens nécessaires aux forces de sécurité à Jérusalem pour mettre fin à des émeutes qui ont éclaté sporadiquement dans les quartiers Est de la capitale au cours des derniers mois.

Barkat a affirmé que la recrudescence de la violence était lourde à subir pour les habitants de la capitale, ajoutant que les agents de police de la ville ne pouvaient pas continuer à faire face aux troubles s’ils ne recevaient pas les moyens appropriés du gouvernement, a rapporté Walla.