Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a entamé une série de consultations vendredi pour nommer le prochain chef d’Etat-major de l’armée israélienne.

Les candidats qui ont le plus de chance de succéder au lieutenant Général Benny Gantz sont le chef d’Etat-major adjoint, le général major Yair Naveh, et le général major Gadi Eizenkot.

La première réunion de consultations de Yaalon a été faite avec l’ancien ministre de la Défense, Amir Peretz, qui est maintenant ministre de l’Environnement. Il doit ensuite rencontrer les anciens chefs d’Etat–major Dan Halutz et Gabi Ashkenazi au quartier général de l’armée à Tel Aviv plus tard dans la journée de vendredi.

Le site d’informations Nana10 indique que Yaalon aurait prévu de consulter les anciens ministre de la Défense, le député Binyamin Ben-Eliezer (du parti travailliste), le député Shaul Mofaz (Kadima) et Ehud Barak en début de semaine prochaine.

Le ministre de la Défense devrait aussi présenter la semaine prochaine le « Chief of Staff Bill » [projet de loi sur le chef d’Etat-major], une proposition de réforme sur la procédure de nomination du haut commandant de l’armée.

Selon ce projet de loi, le rôle du cabinet serait plus étendu dans la procédure de nomination du chef d’Etat-major et de son adjoint sur le fondement que l’adjoint commande l’armée lorsque le chef d’Etat-major est à l’étranger ou incapable de tenir ses fonctions. Il limite également le temps de chevauchement entre la nomination du nouveau chef d’Etat-major et la fin du mandat de l’ancien chef à quatre mois au maximum.

La semaine dernière, Yaalon a demandé au porcureur, Yehuda Weinstein, d’examiner tous les problèmes légaux que la procédure de nomination pourrait poser, notamment les questions restées en suspens au sujet des candidats au poste.

La personne nominée par Yaalon devra être approuvée par le Premier ministre et son cabinet.

Le mandat de 4 ans de Gantz prendra fin en février 2015.