Le grand rabbin d’Omsk en Sibérie méridionale, Asher Krichevsky, a été expulsé par les autorités russes, selon les médias russes.

Krichevsky, 36 ans, a appris mardi que lui et sa famille – une femme et six enfants – ont 15 jours pour quitter la Russie.

Le rabbin, qui a la citoyenneté israélienne, travaille en Russie comme émissaire Chabad (Loubavitch) depuis 13 ans.

Le Service fédéral des migrations a accusé Krichevsky de « commerce illégal d’alcool », a rapporté mardi Kommersant-Siberia, mais Krichevsky a déclaré au journal qu’on ne lui a pas dit pourquoi il perdait son permis de séjour.

Les agences de presse locales ont également indiqué que Krichevsky est soupçonné d’espionnage pour Israël, tandis que pour d’autres, la décision est politique.

Le mois dernier, Krichevsky a reçu une amende de 2 000 roubles, soit environ 50 dollars, pour la vente de vin casher de la Maison Chabad sans licence d’alcool, selon Kommersant.

Les dirigeants juifs d’Omsk ont l’intention de faire appel auprès du président russe Vladimir Poutine, qualifiant Krichevsky d’« individu absolument apolitique », selon Kommersant.

Le journal a rapporté, cependant, que le rabbin aurait fait des commentaires anti-gouvernementaux dans des conversations privées et que l’expulsion pourrait servir à envoyer un message aux autres chefs religieux.

Le rabbin dispose de 10 jours pour faire appel.