Intercontinental Exchange (ICE), le réseau de chambres de compensation financière basé aux Etats-Unis a annoncé vendredi qu’il achetait la société SuperDerivatives, dont la plateforme d’options et de dérivés est utilisée par les banques et les institutions financières à travers le monde. La société, fondée en Israël en 2000, possède des bureaux dans huit villes à travers le monde, et fait la plus grande partie de son back-office à Tel-Aviv.

Selon les rapports, ICE a acquis SuperDerivatives pour environ 350 millions de dollars. La société compte quelque 250 employés en Israël.

ICE possède et exploite 23 places de marchés aux États-Unis, au Canada et en Europe, parmi lesquelles le New York Stock Exchange et Euronext. Basé à Atlanta, ICE possède des bureaux à New York, Londres, Chicago, Houston, Winnipeg, Amsterdam, Calgary, Washington DC, San Francisco et Singapour.

Les produits dérivés font partie des contrats commerciaux les plus complexes. Ils tirent leurs valeurs de la performance d’un actif sous-jacent.

Les contrats d’options, qu’une société paie pour des matières premières telles que le pétrole ou le blé, plusieurs mois avant que ceux-ci ne soient affinés ou récoltés, sont un type de dérivé.

Le prix du contrat est fondé non pas sur la valeur de marché, mais sur les attentes du marché. Si le prix des matières premières augmente, le propriétaire du contrat peut exercer son option et acheter le produit à un prix du contrat inférieur (appelé prix d’exercice). D’autres dérivés incluent même des contrats plus complexes tels que les futures, les forwards et les swaps.

SuperDerivatives a développé la technologie pour permettre aux banques et aux sociétés financières d’analyser avec précision les dérivés et de les évaluer, ce qui permet un trading sur une plateforme unique qui permet aux clients et aux institutions de négocier plus efficacement.

La société gère également une plateforme d’information sur les instruments financiers dérivés. SuperDerivatives compte parmi ses clients certaines des plus grandes banques du monde, y compris la Deutsche Bank, Citigroup, Credit Suisse et Barclays. ICE, son nouveau propriétaire, était également un client de SuperDerivatives.

L’achat d’ICE est une transaction au comptant, ont fait savoir les médias israéliens. Elle sera réalisée à la fin du quatrième trimestre de cette année.

Jeffrey C. Sprecher, président de ICE a déclaré : « SuperDerivatives est un développeur innovant de données et de technologie liée aux produits dérivés. Elle jouera un rôle-clé dans l’extension de notre marché. Nous travaillons déjà avec SuperDerivatives dans nos activités existantes et nous sommes impatients d’étendre ce travail avec l’équipe mondiale de SuperDerivatives alors que nous développons nos services de gestion des risques à travers nos chambres de compensation ».

David Gershon, président de SuperDerivatives a ajouté qu’au cours des dernières années « ICE a pris les devants dans l’évolution des marchés financiers. Nous croyons fermement qu’avec les données, la technologie et sa vaste gamme de produits, SuperDerivatives offre de nombreux avantages, y compris l’efficacité, la transparence et l’innovation. Nous croyons que le rachat par ICE nous ouvre une formidable opportunité pour offrir des produits et services innovants à travers le monde ».