Un sondage de la Deuxième chaîne a montré lundi soir que le Camp sioniste a 3 points d’avance sur le Likud, 50 jours avant les élections du 17 mars.

Le parti Yesh Atid a présenté sa liste de candidats et HaBayit HaYehudi aurait recruté dans ses rangs l’ancienne star de football Eli Ohana.

Le sondage de Deuxième chaîne a donné 26 sièges au Camp sioniste (la liste commune travailliste-Hatnua ), 23 au Likud, 15 à HaBayit HaYehudi, 12 à la nouvelle liste arabe unie, 9 à Yesh Atid, 8 à Koulanou, 7 à Yisrael Beytenu, 7 à Shas, 7 à Yahadout HaTorah et 6 à Meretz. Aucun autre parti n’a passé le seuil électoral récemment rehaussé à 3,25 %.

Le sondage a également révélé que 44,4 % des sondés croient que Benjamin Netanyahu est le candidat le plus capable pour diriger l’État d’Israël, tandis que le chef de Camp sioniste Isaac Herzog gagne la confiance de 35,4 % des sondés.

HaBayit HaYehudi va stimuler ses rangs avec l’acquisition de la star du football Eli Ohana, un ancien joueur du Beitar Jerusalem, qui était partisan du Likud et n’a pas d’expérience politique. Il devrait figurer sur l’une des dix premières places sur la liste du parti selon la Deuxième chaîne.

Lundi soir également, le chef de Yesh Atid Yaïr Lapid, a présenté une liste pour les élections en grande partie familière, avec le renfort de Haim Jelin, le chef du Conseil régional Eshkol à la 7e place, l’ancien chef du personnel de l’armée et le député anciennement de Hatnua Elazar Stern à la 12e place, et la militante LGBT orthodoxe Zehorit Sorek à la 19e place.

En cas d’élection à la Knesset, Sorek ne sera pas seulement la première députée ouvertement lesbienne, mais aussi la première députée lesbienne religieuse. Militante de la communauté LGBT depuis de nombreuses années, elle collabore depuis deux ans avec Yesh Atid, notamment sur les questions en matière de législation LGBT. Aucune information n’a été communiquée sur la place que Sorek occupera dans la liste, rapporte Haaretz.

Yesh Atid détient 19 sièges dans la Knesset sortante, mais les sondages actuels lui prédisent environ la moitié de ce nombre.

Lors du lancement officiel de la campagne du parti, Lapid a promis « de se battre pour notre pays ».

« Nous sommes venus à la Knesset et au gouvernement pour coopérer, travailler avec les autres et rassembler des gens pour faire avancer des choses, pas pour nous bagarrer. Sauf que pour tout ce que nous avons fait, pour chaque changement et chaque chaque correction, nous avons dû lutter contre une corruption qui est difficile à imaginer, contre tous ceux qui ne se soucient pas du pays mais seulement de leurs intérêts », a déclaré Lapid, l’ancien ministre des Finances.

« Aujourd’hui, il y a une augmentation de 300 % de jeunes ultra-orthodoxes qui cherchent à entrer sur le marché du travail et une augmentation de 40 % qui s’enrôlent dans l’armée israélienne, et on nous a assuré que les sujets du programme de base seront enseignés dans les écoles », a continué Lapid.

« Nous avons appris que si nous voulons vraiment changer quelque chose, alors il n’y a pas d’autre alternative que de mettre le couteau entre les dents et de se battre. C’est ce que nous avons fait. C’est ce que nous faisons. C’est un combat pour notre pays. »

Plus tôt dans la journée de lundi, le Likud a statué que Tzipi Hotovely avait surclassé de peu Avi Dichter dans la bataille pour la 20e place du parti. Dichter a l’intention de faire appel de ce résultat très contesté.