Josh Ostrovsky, plus connu sous son pseudonyme « The Fat Jewish », serait en pleine transition improbable, passant de comique grassouillet au statut d’icône de la mode.

Ne cachant pas ses rondeurs, The Fat Jewish, 30 ans, aurait tout juste signé un contrat pour rejoindre l’agence One Management, où il côtoiera la mannequin israélienne Bar Refaeli et Karolina Kurkova, comme le rapporte le Hollywood Reporter.

Il a partagé son plan de carrière avec le magazine : « Devenir inconfortablement célèbre, développer un problème de drogue à la mode, puis devenir hors de contrôle et m’entourer de gens qui veulent seulement se servir de moi tout en m’aliénant simultanément les personnes qui m’aiment vraiment et se soucient de moi ».

Parmi les autres projets du Fat Jewish, on compte une émission de télévision pour Amazon et Comedy Central, une ligne de vin appelée White Girl Rosé et un livre à paraître intitulé « Money Pizza respect ».

« L’un des premiers chapitres raconte comment ma mère a couché avec le célèbre poète pour enfants Shel Silverstein au début des années 1970, et comment j’en suis récemment arrivé à faire un test de paternité car je voulais qu’il soit mon père à tout prix. Vous faut-il une raison supplémentaire pour lire le livre ? » demande-t-il.

The Fat Jewish est en fait bien juif. Il a grandi dans l’Upper West Side de Manhattan, avec un père radiologue et une mère nutritionniste. Son frère est un culturiste amateur qui travaille au Pentagone.

Il a dit une fois au New York Times qu’il ne considérait pas son humour comme « juif ». Mais des comédiens de stand-up de style « in-your-face » comme Joan Rivers ont ses faveurs. Et il n’hésite pas à mettre en avant les caractéristiques de l’humour juif, par exemple en qualifiant sa queue de cheval pointée vers le ciel de « Jew unicorn ».

Interrogé par The Hollywood Reporter à propos de l’article du New York Post le sacrant comme « mannequin du moment », the Fat Jewish a déclaré « se sentir merveilleusement bien ». « Je savais que les corps médiocres deviendraient un jour des corps tendances et voilà que ce temps est arrivé ».

Il affirme avoir l’intention de continuer à avoir une alimentation 100 % glucides et espère que les défilés de mode vont commencer à investir pour ces besoins. Il suggère même à Marc Jacobs d’investir dans une machine à nachos.