La Suisse représentera les intérêts de l’Arabie saoudite en Iran et ceux de l’Iran en Arabie saoudite après la rupture de relations diplomatiques entre les deux pays, a indiqué dimanche le ministère suisse des Affaires étrangères.

Selon un communiqué, le chef de la diplomatie suisse Didier Burkhalter était ce week-end à Ryad, et il s’agit du « principal résultat » de cette visite de 24 heures.

Burkhalter a rencontré dimanche le roi d’Arabie saoudite Salman ben Abdel Aziz al-Saoud ainsi que le ministre des Affaires étrangères saoudien Adel al-Jubeir.

Le chef de la diplomatie suisse a aussi fait le point avec ses interlocuteurs sur les « foyers de tensions dans la région, en particulier en Syrie et au Yémen », selon le DFAE (département fédéral des Affaires étrangères).

L’Arabie saoudite a rompu début janvier ses relations diplomatiques avec l’Iran après l’attaque de son ambassade à Téhéran en réaction à l’exécution d’un dignitaire religieux chiite saoudien.