La télévision indienne NDTV a filmé ce que le New York Times avait affirmé ne pas être en mesure de faire : des images de terroristes du Hamas dans la bande de Gaza en train d’assembler et de lancer un missile destiné à Israël, et ce à partir d’un quartier résidentiel.

Le lancement a eu lieu dans un environnement dense, urbain de Gaza avec beaucoup de civils autour – et un journaliste indien intrépide.

Le reportage de NDTV réalisé par par Sreenivasan Jain montre une équipe dédiée à l’envoi de roquettes palestiniennes utilisant une tente comme abri pour mettre en place un lancement, puis le lancement de la fusée. La vidéo a été enregistrée lundi.

Sreenivasan note que le lancement de la roquette du Hamas a eu lieu
« à quelques mètres de notre hôtel » et « en plein milieu de ce qui est une zone résidentielle avec des hôtels et des immeubles d’habitation ».

Il se dirige alors vers l’endroit d’où la roquette a été tirée, mais se voit
« prié par des gens de ne pas accéder à l’emplacement, de sorte que nous devons revenir sur nos pas ».

La chaîne de télévision française France 24 a également montré un lancement de roquettes similaire, situé à environ 100 mètres d’un bâtiment des Nations unies battant le pavillon bleu de l’ONU.

L’hôtel abritant des journalistes couvrant le conflit à Gaza était situé aussi à quelques mètres de la rampe de lancement, selon le correspondant Gallagher Fenwick.

Cette vidéo a été mise en ligne mardi.

« Ce type de configuration est au cœur du débat », a rapporté Gallagher. « L’armée israélienne a accusé à plusieurs reprises les militants palestiniens de tirer depuis l’intérieur des zones civiles densément peuplées et c’est précisément le type de configuration que nous avons ici ».

Fenwick et les membres de son équipe ont été contraints de se réfugier eux aussi la semaine dernière quand une roquette a été lancée de façon inattendue près de l’endroit où ils se trouvaient.