La veuve de l’ancien dirigeant égyptien Anouar Sadate s’est attaquée à la politique étrangère américaine sur le Moyen Orient, accusant Washington d’essayer de diviser les pays de la région, y compris l’Égypte.

Jihan Sadate a proféré ces accusations pendant une interview télévisée en février, traduite et mise en ligne mercredi par MEMRI (Institut d’observatoire des médias du Moyen Orient).

Pendant la discussion, Sadate fait l’éloge d’Abdel Fattah al-Sissi, le candidat à la présidentielle égyptienne et ancien ministre de la Défense qui a renversé le président Mohamed Morsi, afin de sauver l’Égypte du plan américain.

« La vérité est qu’Al-Sissi a sauvé l’Égypte, » affirme-t-elle lors d’une interview à la chaîne égyptienne MBC.

« D’ailleurs, pas seulement l’Égypte, mais tous les pays arabes. Les États-Unis s’apprêtaient à diviser l’Égypte, comme ils l’ont fait en Irak et en Syrie, quand ils ont affaibli les armées irakienne et l’armée syrienne et d’autres armées arabes, comme celle du Yémen, de Libye, etc. »

« L’armée égyptienne était la prochaine sur la liste parce qu’il ne restait qu’elle, » continue-t-elle. « Les [États-Unis] s’apprêtaient à la diviser et l’Égypte aussi. Leurs yeux étaient évidemment rivés sur le Golfe et l’Arabie Saoudite, qui aurait été la prochaine. »

Quand le journaliste interroge la femme, âgée de 80 ans, sur la raison pour laquelle elle n’enseigne plus dans des universités américaines, comme elle l’a fait à de maintes reprises, elle répond est qu’elle ne pouvait plus supporter le dogme américain.

« Je hais les politiques américaines, » dit-elle avant d’ajouter que « le peuple américain est bon. »

Sadate parle de sa déception de voir les États-Unis se retourner contre l’Égypte après des années d’amitié. « J’en ai assez de la politique américaine, » déclare-t-elle. « Je la hais. »

Elle tient l’administration du président Barack Obama pour responsable, et non le peuple américain qui, souligne-t-elle, est « génial. »

« Je n’arrive pas à croire qu’Obama ferait ce qu’il est en train de faire, » indique-t-elle. « C’est pas seulement Obama, c’est un complot fomenté depuis des années, mais Obama est celui qui l’applique. »

Selon le site Internet du siège Anouar Sadate pour la paix et le développement de l’université du Maryland, Jihan Sadate était une chercheuse résidente de l’université.

En 1979, Anouar Sadate a signé les accords de paix Camp David avec Israël sur la pelouse de la Maison Blanche.

La cérémonie, au cours de laquelle Sadate, le Premier ministre israélien Menachem Begin et le président américain Jimmy Carter se sont échangé des poignées de main, était le premier traité de paix entre Israël et un État arabe.