L’identité de la victime de l’attaque meurtrière de lundi soir à Hébron a été révélée. Il s’agit de Baruch Mizrahi, un père de cinq enfants âgé de 47 ans, qui avait occupé plusieurs postes à responsabilité au sein de la police et de l’armée israéliennes.

Mizrahi a été abattu lors d’une attaque terroriste alors qu’il se trouvait dans sa voiture avec sa famille et se rendait au dîner du sSeder de Pessah. Il était officier supérieur chargé d’opérations de renseignement au sein de la police, selon la radio militaire.

Mardi soir, les collègues de Mizrahi dans la police ont déploré sa disparition, affirmant qu’il serait regretté à la fois comme collègue et comme ami.

« C’est d’abord et avant tout une perte pour sa famille et une immense perte personnelle et professionnelle pour les services de sécurité, pour la police et pour l’État d’Israël », a déclaré le commandant de Mizrahi.

« En plus d’être un professionnel de premier choix, il était un véritable ami, qui se portait volontaire pour chaque mission avec dévouement et foi, et prêtait une oreille attentive à ceux qu’il commandait, à ses collègues et à ses supérieurs, Sa présence ne pouvait être ignorée. Baruch a consacré sa vie entière à ses deux grands amours : sa famille et l’État d’Israël. »

Mizrahi, qui avait servi dans l’armée pendant 25 ans, y avait rempli plusieurs postes à responsabilité. En juin 2011, il avait intégré la police, où il était devenu chef du département de technologie au sein des forces de renseignement.

Sa femme Hadas, 28 ans et enceinte, a été légèrement blessée dans l’attaque. L’un de leurs fils, un garçon de 9 ans qui se trouvait dans un second véhicule, a été atteint par un éclat d’obus. Opéré dans la nuit de lundi à mardi, il est sorti de l’hôpital mardi.

L’enquête préliminaire de l’armée a révélé que le tireur s’était approché à pied de la route 35, près du village palestinien d’Idhna, et avait tiré une dizaine de fois sur les voitures à l’aide d’une arme automatique.

Mizrahi est mort quand son véhicule a été atteint de plusieurs balles. Sa femme a été transférée à l’hôpital de Shaare Tzedek à Jérusalem. Ses os sont fracturés, mais ses jours ne sont pas en danger. La mort de son mari lui a été annoncée, ce qui l’a plongée dans un état de choc.

Mardi soir, les responsables de l’attaque n’avaient pas pu être arrêtés.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a toutefois condamné l’Autorité palestinienne pour l’attaque. Il a également déploré l’absence de condamnation de la part de l’AP.