L’un des anciens chefs des services secrets d’Israël a déclaré que l’accord nucléaire iranien « est la meilleure option » quand il s’agit de freiner les capacités d’acquérir armes nucléaires de Téhéran.

Ami Ayalon, qui a occupé le poste de chef du service de sécurité du Shin Bet dans les années 90, a noté que l’accord repousse le délai de ‘Breakout’ de l’Iran à 12 mois, par opposition au délai de deux mois avant la signature de l’accord, dans une interview avec le Daily Beast.

« Quand il s’agit de la capacité nucléaire de l’Iran, c’est [l’accord] est la meilleure option », a expliqué Ayalon.

« Lorsque les négociations ont commencé, l’Iran était à deux mois de l’acquisition de matériel suffisant pour fabriquer une bombe [nucléaire]. Maintenant, il est de 12 mois … les Israéliens ne parviennent pas à faire la différence entre la réduction de la capacité nucléaire de l’Iran et que l’Iran est le plus grand diable dans le Moyen-Orient », a-t-il déploré.

Dans l’interview, Ayalon critique le président américain Barack Obama non pas pour la signature de l’accord – mais pour être paru trop doux dans sa rhétorique contre les ennemis potentiels.

Obama « n’a pas la bonne combinaison entre le langage de la paix et le langage de la guerre. Il doit être très clair sur le fait que, bien qu’il croit en la diplomatie, il doit aussi savoir comment utiliser la force », a conclu Ayalon.