Un adjoint au maire de Madrid a accueilli lundi un évènement rendant hommage aux terroristes palestiniens du Hamas et d’autres organisations emprisonnés en Israël.

L’évènement, intitulé « Journée internationale des prisonniers palestiniens », a eu lieu lundi dans l’espace municipal principal du quartier de Retiro, dans le sud est du centre de la capitale espagnole. Il a été vivement critiqué par des représentants de la communauté juive de la ville, a indiqué mardi le quotidien Libertad.

Une affiche de l’évènement indique que l’adjoint au maire Mauricio Valiente, du parti d’extrême-gauche Izquerda Unida, était l’un des quatre orateurs. Il est présenté avec sa fonction municipale, et comme expert ds droits de l’Homme.

Un autre orateur, présenté comme un « journaliste de télévision et ancien prisonnier politique palestinien », est Musab Muhammad Nimr Bashir, Gazaoui de 36 ans qui a reconnu avoir en 2007 utilisé son poste chez Médecins sans Frontières pour prévoir l’assassinat d’un responsable israélien avec d’autres terroristes du Front populaire de libération de la Palestine.

Un troisième orateur, Ana Sanchez de Mera, est une militante du « boycott d’Israël ».

La communauté juive de Madrid a déclaré dans un communiqué qu’elle « voit avec inquiétude et préoccupation » l’utilisation de l’argent public pour soutenir des « prisonniers, dont beaucoup sont incarcérés et condamnés par une démocratie viable et solide en raison d’actes sanglants de terrorisme. »