Les attaques dirigées contre les musulmans n’ont « absolument pas leur place dans nos quartiers », a déclaré mardi la Ligue anti-diffamation (ADL) dans un communiqué.

L’ADL a condamné une attaque qui a eu lieu pendant le week-end contre Aml Elsokary, du département de la police de New York, et son fils adolescent. Elsokary, qui porte un hijab, n’était pas en service au moment de l’incident, qui a eu lieu à Brooklyn.

Elsokary et son fils ont été accostés par l’agresseur qui a bousculé son fils et crié « EI (insulte), je vais te couper la gorge, rentre dans ton pays ! » Christopher Nelson, 36 ans, a été arrêté dimanche et accusé de crime de haine et de harcèlement aggravé au premier degré.

« Nous sommes perturbés et choqués que l’officier Elsokary et son fils aient été soumis à des menaces apparemment alimentées par la haine et le sectarisme, a déclaré Evan Bernstein, directeur régional de New York.

« L’officier Elsokary risque sa sécurité et son bien-être tous les jours pour la ville de New York et sa communauté. Les attaques et les menaces contre elle et son fils sont totalement inacceptables et n’ont absolument pas leur place dans nos quartiers. Nous sommes aux côtés du maire [Bill] de Blasio et du département de police de New York pour condamner ce crime de haine. »

Le département de police de New York a déclaré lundi qu’il y avait eu une hausse spectaculaire des crimes de haine après l’élection de Donald Trump. La majorité de ces attaques sont dirigées contre des juifs.