L’Anti-Defamation League [Ligue anti-diffamation] félicite Netanyahu pour son discours.

Son directeur Abraham Foxman, qui s’était opposé à l’allocution à son annonce le mois dernier et avait exhorté le Premier ministre à l’annuler, était présent au Congrès.

« Le discours passionné et déterminé du Premier ministre Netanyahu a clarifié devant les membres du Congrès, pour le peuple américain et la communauté internationale qu’un accord qui laisserait la voie libre à l’Iran pour réaliser ses ambitions d’armement nucléaire n’est pas suffisant », ont déclaré dans une déclaration commune Foxman et le président national de l’ADL, Barry Curtiss-Lusher.

« Nous sommes conscients des bonnes intentions du président Obama et de son administration sur cette question, et prenons au sérieux leurs préoccupations sur des solutions alternatives pour parvenir à un accord, même si nous ne sommes nécessairement d’accord avec elles… Nous espérons que le discours et des conversations et consultations bilatérales aideront à renforcer les mesures pour s’assurer que tout accord conclu éradique le danger posé par l’Iran à sécurité régionale et internationale. »