L’un des cinq jeunes arrêtés pour avoir terrorisé des enfants juifs dans un bus d’école en Australie visitera le Musée juif de Sydney – une partie de sa punition.

Le jeune, que l’on ne peut pas nommer parce qu’il est mineur, participera aussi à un programme de tolérance, prendra part à un dîner de Shabbat, et lira Si c’est un homme de Primo Levi et La nuit d’Elie Wiesel.

La punition, qui a été acceptée par les deux parties, a été prononcée lors d’une conférence sur la justice de la jeunesse le 9 décembre à Sydney au cours de laquelle le jeune a exprimé du remords pour ses actions.

La conférence a eu lieu seulement pour ce jeune dont les infractions étaient trop sérieuses pour une simple amende. Les cinq délinquants étaient mineurs : deux autres ont reçu des avertissements et les autres ont été libérés.

Le 6 août, les cinq jeunes ont terrorisé un bus à Sydney transportant des étudiants juifs, certains seulement âgés de 6 ans, avec des menaces de trancher leurs gorges et des chants : « Tuez les Juifs » et « Heil Hitler ».

La police avait pourtant déclaré qu’elle ne croyait pas que les enfants avaient été ciblés parce qu’ils étaient Juifs.

Le chef du Conseil des représentants juifs NSW Vic Alhadeff, qui représentait les autres victimes, un officier de police, un travailleur social et les parents des délinquants, a déclaré que cela a permis à la victime de 12 ans, qui était présente, de tourner la page.

« Cela lui a donné l’opportunité d’interroger le délinquant, de l’entendre exprimer des remords pour ses actions », a-t-il déclaré.

Certains dirigeants juifs ont lié l’incident avec la guerre d’Israël à Gaza, qui s’est terminée le 8 août dernier.