Une cour martiale de l’armée israélienne a reconnu coupable lundi un adolescent palestinien pour le meurtre en novembre 2013 du soldat Eden Atias alors qu’il était dans autobus dans la ville d’Afula, qui se trouve dans le nord.

Selon le tribunal, l’adolescent, un résident de Cisjordanie, avait prévu de tuer un soldat et a acheté un couteau avant l’attaque. Sa peine va être prononcée à une date ultérieure.

Le tribunal n’a pas communiqué l’identité de l’assassin en raison de son âge. Le jeune homme de 16 ans, de la ville de Jénine en Cisjordanie, a été inculpé en décembre.

Atias dormait dans le bus quand il a été poignardé à plusieurs reprises par son agresseur, qui avait traversé la Ligne verte de la Cisjordanie sans permis avant l’attaque. Il a été immédiatement arrêté après son agression.

L’acte d’accusation de l’agresseur indique qu’Atias a été choisi comme cible parce que le suspect pensait qu’attaquer la femme soldat ou le policier de la frontière qui étaient tous deux assis dans le bus à une certaine distance de l’assaillant n’entraînerait pas leur mort.

Il s’est ensuite approché d’Atias qui dormait par derrière, lui a bâillonné la bouche et lui a tranché la gorge à plusieurs reprises, selon l’acte d’accusation.

Atias s’était enrôlé seulement deux semaines auparavant et était toujours en formation de base. Il se rendait à sa base après un congé maladie.

Au cours de son interrogatoire, le suspect a affirmé qu’il avait agi pour venger des membres de sa famille emprisonnés en Israël pour des activités terroristes. Des rapports ont indiqué que deux des membres de sa famille sont en prison pour des condamnations liées à l’assassinat d’Israéliens.