Le nombre de passagers internationaux, qui a augmenté en flèche à l’aéroport de Ben Gurion, a conduit les autorités aéroportuaires d’Israël à publier un appel d’offre pour la construction d’une énorme tente avec l’air conditionné pour gérer le flux croissant de voyageurs.

La structure, qui doit être construite sur un parking à proximité du Terminal 3, constituera une solution temporaire jusqu’à ce qu’une solution permanente soit mise en place, a annoncé mardi The Marker, un quoditien d’affaires.

Le nombres de voyageurs internationaux devrait atteindre les 20 millions en 2017, une augmentation de 18 % par rapport à l’année dernière.

Les demandes de créneaux de compagnies aériennes pour 2018 sont en augmentation de 30 %.

Le Terminal 3 a ouvert en 2004 pour remplacer le Terminal comme la principale zone internationale de voyage vers et depuis Israël, sur la base que les voyages internationaux atteindraient un pic, avec entre 16 et 18 millions de passagers par an.

C’était bien avant l’accord pour le Ciel Ouvert qu’Israël a signé avec l’Union européenne en 2012, qui a levé les restrictions pour les compagnies aériennes étrangères, ce qui a soumis le transporteur national El Al à de la concurrence.

L’espace, qui devrait ouvrir pour la période de pic de voyage de Pâque au printemps, aura une superficie de 2 500 mètres carrés, avec des comptoirs d’enregistrement, des équipements relatifs au contrôle de sécurité et à la prise en charge des bagages.

Début 2018, une aile supplémentaire pour les portes d’embarquement, coûtant 660 millions de shekels doit ouvrir à l’aéroport afin de fournir cinq places supplémentaires de parking pour les gros porteurs, de la place pour huit portes et ponts d’embarquement.