Après six années d’enquête, le procès contre les auteurs présumés de l’attaque de l’épicerie casher de Sarcelles, le 19 septembre 2012, se déroulera devant la Cour d’Assises de Paris du 20 avril au 22 juin 2017.

Quelques jours avant les fêtes de Roch Hashana, le Nouvel an juif, deux individus ont jeté à l’intérieur du magasin une grenade à plâtre blessant un client, et endommageant du mobilier.

« L’enquête a permis de remonter une filière terroriste, de mettre à jour deux autres affaires criminelles et de déjouer plusieurs attentats contre la Communauté Juive et contre les militaires français, notamment dans le sud de la France grâce à la découverte d’explosifs et l’interpellation des protagonistes » explique le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), partie civile dans ce procès.

« Le travail considérable d’enquête et d’instruction mené par les trois juges saisis et par la police a conduit à la mise en examen de 22 prévenus, poursuit le communiqué, dont 11 sont actuellement en détention provisoire, huit ont été placés sous contrôle judiciaire et trois font l’objet de mandats d’arrêt internationaux. »

La durée prévue du procès est de deux mois.