Les autorités d’Afrique du Sud annoncent qu’elles vont poursuivre les citoyens qui servent dans l’armée israélienne.

Cette mise en garde est arrivée plus tôt dans la semaine après qu’un groupe de lobby pro-palestinien a déposé une plainte contre Dean Goodson de Cape Town, qui servirait dans l’armée israélienne.

Action Forum in Support of Palestine [Forum d’action en soutien à la Palestine] a expliqué à l’Independent Online d’Afrique du Sud [la version en ligne du journal] qu’ils projetaient de porter plainte contre quatre autres Sud-Africains. Le groupe pense qu’eux aussi font partie de l’armée israélienne.

La loi sud-africaine réglementant l’assistance militaire étrangère [Regulation of Foreign Military Assistance Act] interdit la participation des Sud-Africains dans les conflits armés en dehors du territoire. Ceux qui sont reconnus coupables peuvent être condamnés à une peine de prison.

Le ministre de la Défense du pays, sur recommandation de la commission du National Conventional Arms Control [commission nationale de contrôle des armes classiques] peut donner l’autorisation de servir dans des conflits à l’étranger.

Cette mise en garde s’adresse aussi ceux qui servent dans les corps militaires en Afghanistan et en Afrique de l’Ouest.

Le département de la Défense a expliqué au Independent qu’il n’avait donné aucune autorisation à aucun Sud-Africain pour participer au conflit actuel à Gaza. Le département a affirmé qu’il était au courant que certains serviraient peut-être dans l’armée israélienne sans autorisation.