L’ambassadeur d’Israël en Afrique de l’Ouest, Paul Hirschson, a annoncé mardi que l’aide israélienne destinée à la Sierra Leone, frappée par un glissement de terrain après des pluies diluviennes, a commencé à arriver.

Il a publié sur Twitter une photographie des palettes de nourriture.

Le ministère des Affaires étrangères avait indiqué mardi que l’aide médicale suivrait l’aide alimentaire.

Le Royaume-Uni et la Croix-Rouge fournissent également de l’aide au pays.

L’association humanitaire IsraAID a indiqué qu’elle avait une équipe sur le terrain, qui fournissait de « l’aide et un soutien psychologique et social » aux victimes de la catastrophe.

Le président sierra-léonais a lancé un appel à l’aide internationale après les inondations et les glissements de terrain qui ont fait plus de 300 morts et des centaines de disparus à Freetown, où les autorités ont commencé à enterrer les victimes.

Le porte-parole de la Croix-Rouge, Patrick Massaquoi, a déclaré à l’AFP que le bilan officiel de 312 morts serait sans doute revu à la hausse.

La morgue centrale de Freetown a quant à elle évoqué le chiffre de 400 morts. Un journaliste de l’AFP a pu voir des images de l’intérieur de cette morgue montrant des corps couverts de boue et empilés sur le sol.

Selon la Croix-Rouge, au moins 600 personnes sont toujours portées disparues. Le ministre de l’Intérieur, Paolo Conteh, a lui évoqué le chiffre de milliers de disparus.