La Ligue antidiffamation (ADL) s’est félicitée de la décision du gouvernement israélien d’accorder le statut de résident à 221 enfants de travailleurs migrants dont le statut restait indéterminé depuis 2010.

Le directeur de l’ADL Abraham Foxman a annoncé jeudi dans un communiqué que cette décision, annoncée par le ministre de l’Intérieur Gideon Saar, reflétait « les valeurs du judaïsme et de l’Etat d’Israël. »

Foxman a ajouté que la décision « remplit une promesse importante pour ces enfants », qui ont désormais « l’opportunité de construire leurs propres vies, et sont rassurés de savoir qu’ils ne seront pas renvoyés d’Israël. »

Foxman a précisé qu’il avait rencontré certains de ces enfants en 2010 et qu’il s’était exprimé en leur nom au gouvernement israélien.

« Dans l’intérêt de tous les jeunes individus impliqués, nous sommes reconnaissants qu’ils puissent rester avec leur famille en Israël » a-t-il conclu.