L’Autorité palestinienne a arrêté, au cours des dernières 72 heures, environ 30 suspects considérés comme étant en train de préparer des actions terroristes, premièrement contre les habitants des implantations.

Des membres impliqués dans l’incitation à la haine contre les Israéliens ont aussi été arrêtés, a déclaré un haut responsable palestinien au Times of Israël jeudi.

La vague d’arrestations a tout d’abord été concentrée sur Hébron, où environ 20 Palestiniens ont été arrêtés, des membres du Hamas pour la plupart. Des arrestations supplémentaires ont été effectuées à Naplouse et à Ramallah.

Selon les sources, plusieurs des détenus cherchaient à perpétrer des attaques similaires à celles des derniers jours, avec d’autres armes que des pistolets par exemple, tandis que d’autres planifiaient des attaques plus complexes.

Les arrestations ont permis de déjouer les attaques, selon les sources, dont la plupart étaient au stade préliminaire de préparation.

Les sources ont souligné que les arrestations faisaient partie d’un objectif plus général de l’Autorité palestinienne de ramener le calme dans la zone. Les arrestations ont été menées après la directive générale du président Mahmoud Abbas d’empêcher un bain de sang et la violence.

Ils ont ajouté qu’Abbas avait clarifié à chaque occasion son opposition à la violence et aux tueries.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, tout comme le ministre des Affaires étrangères Avidgor Liberman et plusieurs autres politiciens de haut rang ont accusé à plusieurs reprises Abbas d’attiser les tensions dans la capitale et d’encourager le terrorisme.