Le dirigeant de Yesh Atid, Yair Lapid, a fait un cours spécial aujourd’hui pour les étudiants de 12e année dans un lycée de Tel Aviv la veille du Jour de commémoration de l’Holocauste.

Lapid a raconté aux élèves l’histoire de son père Tommy Lapid et a évoqué son lien personnel avec l’Holocauste.

« Nous avons appris que nous avions besoin de survivre parce que personne ne nous aurait protégé. Mon père avait 13 ans et il n’a rien fait aux gens qui voulaient l’assassiner. Ils ne voulaient pas le tuer pour ce qu’il avait fait, ils voulaient le tuer pour ce qu’il était – ce qui est ce que je suis et ce que vous êtes. Ils voulaient le tuer parce qu’il était un Juif », a expliqué Lapid.

La déclaration de l’UE pour le Jour de commémoration de l’Holocauste

La délégation de l’Union européenne a publié une déclaration à la veille du Jour de l’Holocauste en Israël :

« La délégation de l’UE à l’État d’Israël, avec toutes les ambassades des États membres de l’UE en Israël, se joint aux gens en Israël aujourd’hui qui commémorent les victimes de la Shoah et les héros de la résistance. »

« Nous pleurons la mort de six millions de Juifs et des millions d’autres victimes. Des hommes, des femmes et des enfants innocents ont été assassinés par les Nazis et leurs complices, simplement parce qu’ils étaient Juifs. Honorer leur mémoire signifie pour nous sommes tenons debout contre l’antisémitisme, les préjugés et la discrimination raciale sous toutes leurs formes et où qu’elles se produisent. Cela est vrai aujourd’hui plus que jamais. Soixante-dix ans après la Shoah, nous rencontrons encore l’antisémitisme en Europe. »

« Il y a des communautés juives d’Europe qui se sentent à nouveau inquiets et on nous a malheureusement rappelé que l’antisémitisme violent, l’intolérance et le fanatisme restent une menace. Alors que l’Union s’est construite sur les valeurs de la dignité humaine et des droits humains après les tragédies de deux guerres mondiales et de la Shoah, nous n’allons pas permettre le retour des démons de l’antisémitisme, du racisme et de l’intolérance. N’oubliez jamais. Plus jamais ça. »