Le ministre des finances Yair Lapid a visité mercredi une mosquée dans le nord d’Israël, qui avait été profanée la veille dans une attaque attribuée à des extrémistes juifs, indiquant que le gouvernement traite l’attaque comme une attaque terroriste.

« Celui qui souille le lieu de culte d’une autre personne n’a aucun respect pour son propre Dieu, » a souligné Lapid lors d’une tournée dans la ville arabe de Fureidis. Il a qualifié les vandales de « groupe de criminels lâches. »

« Nous traitons ce groupe de la même [façon dont nous traitons] le terrorisme », a déclaré Lapid. « Nous allons régler ce problème. Je suis venu ici pour embrasser le maire et lui dire que l’Etat d’Israël condamne catégoriquement l’horrible acte que ces criminels ont commis. »

Lapid s’est fait l’écho des déclarations faites plus tôt mercredi par le chef de l’opposition à la Knesset, Isaac Herzog, qui a déclaré lors d’une visite à la ville que les attaques du groupe « Prix à payer » par des extrémistes juifs contre les Arabes étaient une forme de terrorisme.