Le ministre des Finances Yair Lapid réprimande les leaders de l’opposition pour leurs critiques sur le budget 2015 qu’il a présenté la veille.

Le budget, présenté après des semaines de querelle politique, verse entre sept et huit milliards de shekels au ministère de la Défense, sans augmenter les impôts mais en alourdissant toutefois le déficit. L’opposition qualifie la proposition de Lapid d’irréaliste.

“Lorsque nous avons établi des réductions budgétaires, ils nous le reprochent, et lorsque nous ajoutons au budget, ils nous le reprochent aussi, mais le fait est, les chiffres s’additionnent,” affirme Lapid lors d’une interview à la radio.

“Le budget de l’État est de 323 milliards de shekels, et de là, il y a l’argent dédié à la protection des soldats, et l’argent réservé à la protection des résidents du sud du pays – c’est ça, l’argent que nous devons dépenser.”

En s’adressant à la radio israélienne, Lapid a défendu la hausse du budget, mais affirme que l’argent consacré aux questions de défense nécessitera une attention particulière.

Suite à la conférence de presse de Lapid de dimanche, les leaders de l’opposition ont critiqué à la fois le budget et la personne du ministre des Finances.

“Il a tout promis aux citoyens israéliens à part un voyage sur la Lune,” a affirmé le Parti travailliste dans une déclaration dimanche.

“C’est facile de déclarer que les impôts n’augmenteront pas, que le budget de la défense sera plus important et que l’argent permettra d’améliorer le bien-être, l’éducation et la couverture sociale, mais il y a une chose que Lapid a omis de préciser au public : où a-t-il l’intention de trouver l’argent ? »

“Si nous avions un shekel pour chaque promesse faite par Lapid, l’État d’Israël ne serait probablement plus en déficit et arrêterait de collecter des impôts”.