Le jour suivant le mariage controversé entre un Musulman et une Juive convertie à l’islam, le ministre des Finances Yair Lapid déclare qu’il est contre les mariages intercommunautaires et l’assimilation.

Lors d’une intervention à la radio Galei Israel, Lapid a affirmé : « Je l’admets, cela me dérange. J’affirme que si demain mon fils venait me voir et me disait, ‘papa, je veux que tu rencontres Rona et non pas Rina, et elle est Russe orthodoxe ou catholique. Nous allons nous marier et nos enfants ne seront pas juifs’ – est-ce que cela m’ennuierait ? Cela m’ennuierait beaucoup. Je pense que le peuple juif est faible [en nombre], je pense que nous avons des traditions, je pense que nous devons les protéger, et cela me dérange ».

Toujours lors de son interview, il a ensuite exprimé son opposition aux actions des militants de droite qui ont manifesté lors du mariage à Rishon Letzion.

« Quand je regarde les gens qui ont manifesté au mariage – ils n’honorent pas le peuple juif. Ce sont des gens antipathiques et la manifestation était laide, et la nation qui a souffert plus que tout autre nation doit montrer plus de tolérance envers les autres, même si elle n’approuve pas ces actions ».

La députée travailliste Shelly Yachimovich a déclaré dans la même émission radiophonique qu’elle était d’accord avec toutes les paroles prononcées par Lapid, ce qui est à souligner, étant donné les divergences entre eux.