Crise du logement, mais quelle crise du logement ?

Un Juif suisse a acheté l’appartement le plus cher au mètre carré qui n’a jamais été vendu à Jérusalem la semaine dernière, se délestant la somme considérable de 17,7 millions de shekels pour une propriété qui n’est pas encore construite.

Bien que cela ne soit pas l’appartement le plus cher du pays (cet honneur revient à un appartement à 81 millions de shekels situé sur le littoral de Tel Aviv), avec ces 84 000 shekels au mètre carré, il n’en reste pas moins l’appartement le plus cher de la capitale selon le site d’informations Ynet.

L’identité de l’acquéreur n’a pas été révélée.

L’appartement de 212 mètres carré fera partie du luxueux complexe Isrotel qui est en construction dans le quartier de la colonie allemande.

Le complexe hôtelier et d’appartement devrait être inauguré en 2016.

Le complexe dispose de onze appartements, qui coûtent en moyenne 70 000 shekels le mètre carré. Deux structures de style Templier allemand du 19e siècle seront intégrées dans le projet.

« C’est la première fois dans l’histoire de l’entreprise que nous vendons des appartements », indique le pdg d’Isrotel, Lior Yaniv, au Globes, dans un numéro publié en 2014.

« Les appartements, dont les acheteurs auront la pleine propriété, seront complètement séparés du bâtiment de l’hôtel. Les résidents auront la possibilité d’utiliser les services de l’hôtel, y compris le spa, la salle de fitness et la piscine, mais ils auront un bâtiment totalement séparé, qui comprend un parking souterrain avec accès direct aux appartements, leur permettant ainsi de protéger leur vie privée ».

Isrotel, qui possède 17 autres hôtels dans le pays, a acheté la propriété en 2011 pour 127,7 millions de shekels.