L’officier supérieur du Mossad qui a sorti le chef du Hamas Khaled Meshaal des griffes de la mort il y a deux décennies, a exigé de lui qu’il adopte une position moins extrême dans le conflit actuel avec Israël, en disant au Telegraph que la position du Hamas entraîne à la fois les Israéliens et les Palestiniens dans une situation de plus en plus grave.

Mishka Ben David se trouvait en Jordanie en 1997 quand il a aidé à transférer l’antidote à un poison mortel à Khaled Meshaal, suite à un incident diplomatique majeur impliquant une tentative d’élimination manquée.

Dans un article publié dimanche, Ben David a affirmé au Telegraph qu’il est celui qui peut en appeler au chef du bureau politique du Hamas.

« Je pense qu’il est temps d’aborder le côté rationnel de Khaled Meshaal » a déclaré Mishka Ben David au quotidien britannique. « Et je pense que je suis la personne pour le faire, parce que je suis celui qui a eu l’occasion de le ramener à la vie ».

Ben David, romancier et ancien directeur d’école, était le chef du renseignement de l’unité opérationnelle du Mossad, quand, en 1997, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décidé d’éliminer tranquillement Meshaal à Amman.

Le plan pour tuer Meshaal avec un spray de toxine létale, qui ne laisserait aucune trace, a échoué au moment où les agents du Mossad ont été capturés.

Ben David, infiltré dans un hôtel d’Amman, avait en sa possession un antidote au poison mortel dans le cas où l’un des agents du Mossad était exposé à des toxines. Il a confié à Yedioth Aharonot dans une interview de 2005, qu’il s’était presque débarrassé des éléments de preuve à charge de l’antidote quand il a reçu un appel d’un commandant du Mossad lui enjoignant de descendre dans le lobby de son hôtel et de remettre le matériel à un agent jordanien qui l’attendait.

Il a décrit le conflit actuel comme un grizzly qui lutte contre un chat sauvage : « Tout le monde sait que l’ours grizzly vaincra le chat sauvage, mais il voudra toujours le faire souffrir et lui occasionnera de nombreuses écorchures ». Ben David a raconté au Telegraph que Meshaal devrait permettre à « des forces plus pragmatiques» au sein du Hamas de se réconcilier avec Israël, comme l’OLP a pu le faire.

« Parce que si vous ne pouvez pas changer et vous vous en tenez à vos positions, vous allez voir de plus en plus de morts palestiniens » a-t-il souligné. « Vous êtes vraiment en train de créer la destruction de Gaza ».