L’Iran a fourni par le passé aux terroristes palestiniens de Gaza la technologie pour fabriquer des armes, a déclaré jeudi le président du Parlement iranien, dans un entretien à la télévision iranienne.

« Aujourd’hui, les combattants de Gaza ont une bonne capacité et assurent eux-mêmes leurs besoins en armes », a déclaré Ali Larijani, selon le site internet de la chaîne satellitaire arabophone Al-Alam.

« Mais à une époque, ils avaient besoin de la technologie pour la fabrication d’armes, que nous leur avons fourni », a-t-il ajouté sans plus de précisions.

Lors de la précédentes offensive israélienne sur la bande de Gaza, en novembre 2012, M. Larijani avait déjà déclaré que l’Iran était « fier » d’avoir apporté une aide « à la fois financière et militaire » aux terroristes palestiniens du Hamas.

Téhéran n’a jamais fait mystère de son soutien matériel et financier au Hamas et au Jihad islamique palestiniens, mais évite en général de mettre en lumière l’aide militaire.

L’Iran avait été accusé fin 2012 par Israël d’avoir notamment fourni aux groupes palestiniens de Gaza des missiles Fajr-5, d’une portée de 75 km, utilisés contre l’Etat hébreu .

Le commandant des Gardiens de la révolution, le général Mohammad Ali Jafari, avait affirmé à l’époque que Téhéran n’avait pas fourni de missiles Fajr-5 aux Palestiniens mais plutôt « leur technologie ».

Mercredi, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a appelé aux Palestiniens de poursuivre la lutte armée contre Israël et de l’étendre à la Cisjordanie.

L'ayatollah Khamenei, le 8 février 2014 à Téhéran (Crédit : Site web de l'ayatollah Khamenei/AFP/Archives)

L’ayatollah Khamenei, le 8 février 2014 à Téhéran (Crédit : Site web de l’ayatollah Khamenei/AFP/Archives)

« La seule façon de faire face à ce régime sauvage (Israël, ndlr) est de poursuivre la résistance, la lutte armée et de l’étendre à la Cisjordanie », a déclaré le numéro un iranien.

Des associations iraniennes se sont mobilisés pour rassembler des fonds destinés aux groupes islamistes palestiniens pour qu’ils puissent se procurer des armes pour lutter contre Israël.

L’Iran, qui ne reconnaît pas l’existence d’Israël, soutient les groupes islamistes palestiniens dans leur lutte contre l’Etat hébreu.

Des manifestations vont être organisées vendredi à travers l’Iran à l’occasion du dernier vendredi du mois de Ramadan en solidarité avec les Palestiniens et contre Israël, comme c’est le cas chaque année.